Entretien – Futsal: Izavan, le « guerrier » de Béthune s’en va

En quatre saisons au club, le Brésilien Izavan était devenu un des cadres du Béthune futsal, un élément incontournable du groupe d’Aldo Cannetti. Solide, conquérant et parfois spectaculaire avec sa lourde de frappe de balle, le joueur de 36 ans avait rapidement conquis le cœur des supporters. Entretien avec Izavan Nascimento, qui quitte Béthune non sans tristesse.

Te souviens-tu du contexte de ton arrivée à Béthune?
J’ai accepté la première invitation à venir jouer à Béthune. C’était après un match avec Bastia. J’ai tout de suite reçu beaucoup d’affection, c’est ce qui m’a fait rester trois saisons de plus. Comme tout le monde dit, le club fait partie de ma famille.

Ton meilleur souvenir durant ces quatre saisons?
C’est difficile de retenir un meilleur souvenir, parce qu’il y en a eu beaucoup. Ce qui m’a vraiment marqué, c’est l’affection portée par chacun à ma famille.

Et ton pire souvenir?
Je pense que j’ai tellement eu de bons souvenirs que je ne me souviens pas d’un mauvais moment en particulier.

Quel est ton sentiment au moment au moment de quitter le Béthune futsal?
Je suis triste de partir, mais nous ne sommes pas parvenus à un bon accord pour le club et pour moi. Triste parce que j’ai passé quatre saisons, qu’il y a eu beaucoup de moments de joie, et que j’ai beaucoup d’affection pour ce club.

Sais-tu où tu joueras la saison prochaine?
Je vais continuer à jouer. J’ai reçu des invitations de certains clubs en France. Mais je ne sais pas pour quel club je jouerai la saison prochaine. Je réfléchis calmement pour choisir la meilleure option pour moi et ma famille.

Un mot pour tout le monde peut-être?
Gratitude pour tout! Et j’espère jouer contre Béthune un jour, et que je recevrai beaucoup d’affection.

Propos recueillis par A.Top, Votre Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *